Konenki
Vous lisez

Michelle Obama nous dévoile les coulisses de sa ménopause…

0
Michelle Obama
Préménopause / Ménopause

Michelle Obama nous dévoile les coulisses de sa ménopause…

Après le livre et les documentaires, voici le petit dernier de la marque Obama : le podcast. Et c’est l’ancienne première dame qui s’y colle. « The Michelle Obama Podcast » est une collaboration entre Spotify et Higher Ground, la société de production fondée par les Obama. Michelle y mène une série d’entretiens avec plusieurs de ses proches, des amies, experts, médecins…

L’ex – Première dame s’attaque au tabou de la ménopause…

Elle a commencé fort en invitant Barack en ouverture. Mais l’épisode »Ce que votre mère ne vous a jamais dit sur la santé avec le Dr Sharon Malone » est une petite révolution.

Sans hésiter et avec son franc parler qu’on adore, elle raconte des anecdotes intimes. Comme ses bouffées de chaleurs à la Maison Blanche, sa prise de poids, ses états d’âme. 

Elle innove et libère la parole. Michelle Obama commence ce podcast en déclarant qu’il est destiné à tous, qu’il faut le mettre sur haut-parleur. La ménopause concerne tout le monde à la maison et au travail.

Il est temps d’en parler ouvertement 

« Vous pouvez mettre cela sur le haut-parleur et le diffuser dans toute la maison pour que votre mari, votre petit ami ou votre frère puisse l’entendre aussi », dit-elle. « Je pense que celui-ci pourrait vous aider à ouvrir les yeux, et vous aider à ouvrir une conversation que vous avez voulu avoir. Cela vaut la peine pour tout le monde d’entendre ce genre de choses« .

Joignant l’acte à la parole, elle nous livre sans hésitation un épisode très chaud de sa vie de première dame : ses premières bouffées de chaleur alors que le couple était en représentation avec photographe et caméras (dire qu’on a peur que ça nous arrive en réunion le lundi matin avec Philippe et Pascal de la comptabilité, ça calme.)

Sa bouffée de chaleur « surprise » à bord de Marine One, l’hélicoptère présidentiel, en pleine mission avec le président Barack Obama.

« C’était comme si quelqu’un avait mis un fourneau dans mon cœur et l’avait allumé en haut », se souvient-elle. « Et puis tout a commencé à fondre. Et je me suis dit : « C’est fou, je ne peux pas, je ne peux pas, je ne peux pas faire ça ».

Ce que le corps d’une femme traverse est une information importante

« Ce que le corps d’une femme lui fait traverser est une information importante. C’est une chose importante pour prendre de la place dans une société, parce que la moitié d’entre nous vit cela, mais nous vivons comme si cela ne se passait pas », a-t-elle ajouté.

Michelle Obama nous explique même pourquoi elle a pris le temps d’expliquer ce qui lui arrivait à son mari. 

« Il faut parler à son partenaire, il n’est pas normal qu’une femme sur deux n’ose pas le faire ». 

Il ne faut pas se taire et faire partager à son conjoint. « pas de honte, c‘est ce que nous vivons toutes » .

Du coup, le président, qui était « entouré de femmes dans son cabinet, dont beaucoup étaient ménopausées, pouvait le voir chez quelqu’un, parce que la sueur commençait à couler, et il se disait, eh bien, ce qui se passe, vous savez, c’est comme ça que nous vivons ». Et Barack, toujours très classe, demandait alors d’allumer la climatisation. 

Pour l’ex première dame il est aussi urgent de parler « Ménopause » au travail.

Elle évoque « le stress des femmes qui ont des jobs très prenants, de très longues journées ou qui portent des uniformes ou tenues de travail pas adaptés aux fortes bouffées de chaleur. Comment supporter les crampes menstruelles aiguës qui « donnent l’impression d’un couteau qu’on tourne et qu’on poignarde ». »

Michelle se demande si les hommes, à notre place, auraient supporté cette souffrance et ce silence. Elle appelle la société à reconnaître et à mieux comprendre ces problèmes, tout en célébrant « à quel point nous sommes étonnantes ». Voir notre article sur la révolution de la ménopause au travail en Angleterre : https://www.konenki.fr/un-champion-de-la-menopause-dans-les-entreprises-en-angleterre/

La nécessité de changer l’image des femmes après 45 ans 

Son amie, gynécologue, a souligné l’énorme pression exercée sur les femmes pour qu’elles aient un certain type de corps, trop souvent dans la société « la valeur des femmes augmente avec le peu d’espace que vous prenez« . « Etre mince et être en bonne santé sont deux choses complètement différentes » et en tant que professionnelle de la santé, elle se concentre « plus sur la fonction que sur la forme« .

Michelle Obama pense que le manque de représentation ( de « role model« ) pose problème vraiment aujourd’hui. Nous ne devons plus tolérer l’invisibilité des femmes de plus de 45 ans.

« Nous, les femmes d’un certain âge, nous perdons notre valeur dans la société, contrairement aux hommes, qui gagnent en valeur en vieillissant. Et ces images sont propagées à la télévision, où l’on voit le vieux bonhomme mal fagoté et drôle avec la jeune femme vive… ou même si elle a notre âge, elle est parfaite. Moi, j’aime mon 1,80m et mes cuisses et mon âge!  »

Thanks Michelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.