Konenki
Vous lisez

L’éjaculation féminine pour réveiller sa sexualité après 45 ans ?

0
l'éjaculation féminine après 45 ans
Relations / Sexualité

L’éjaculation féminine pour réveiller sa sexualité après 45 ans ?

L’éjaculation féminine a une réputation mythique lorsqu’il s’agit de sujets liés à la santé sexuelle. Tout le monde a des questions : les femmes peuvent-elles réellement éjaculer comme les hommes ? Si une femme le peut, est-ce normal ? Et qu’est-ce qui en ressort, de toute façon ?

Pour obtenir des réponses, nous avons fait appel à des experts du sexe, qui ont séparé les mythes des faits.

Qu’est-ce que l’éjaculation féminine exactement ?

Pour le dire simplement, « l’éjaculation vaginale est l’expulsion de liquide par l’urètre pendant l’excitation sexuelle (mais pas nécessairement l’orgasme) ».

Cela signifie-t-il qu’une femme peut éjaculer comme un homme ? Eh bien oui, c’est pourquoi le phénomène est familièrement connu sous le nom d’éjaculation.

Mais ce que les femmes définissent comme « éjaculation » varie considérablement. Et il n’existe pas de norme scientifique acceptée pour qualifier l’éjaculation féminine par le volume ou la vitesse d’expulsion.

Ainsi, alors qu’une femme peut ressentir un courant de liquide plus puissant, une autre peut ressentir un véritable jaillissement. La quantité de liquide a tendance à se situer entre 30 et 150 millilitres, ce qui peut être juste une goutte de liquide ou tellement que vous trempez vos draps.

Parfois, une femme ne se rend même pas compte qu’elle a éjaculé, jusqu’à ce qu’elle bouge et découvre un point humide. Certaines peuvent sentir quand cela se produit. Cela dépend de votre corps.

D’où vient le liquide ?

La première grande étude consacrée à l’éjaculation féminine en 2014 a déterminé que le liquide était… de l’urine. Oui, le liquide vient de la vessie. Les chercheurs ont trouvé des concentrations d’urée, de créatinine et d’acide urique, tous des composants majeurs de l’urine.

Mais l’éjaculat n’est pas non plus… du pipi. Beaucoup ont fait valoir que l’éjaculation n’est pas réelle. Les personnes qui en font l’expérience ont simplement besoin d’aller aux toilettes avant d’avoir des rapports sexuels. Le liquide est bien libéré par l’urètre, mais on a constaté qu’il ressemble aux enzymes que l’on trouve dans le liquide de la prostate masculine. La prostate masculine se situe entre la vessie et le pénis et sécrète du liquide pour aider à nourrir le sperme.

Bien que le liquide puisse contenir de petites quantités d’urine, des recherches supplémentaires suggèrent que le liquide blanc laiteux provient des glandes de Skene. Elles sont nichées à l’intérieur de la paroi de votre vagin, près de l’éponge urétrale, juste au point G. L’emplacement explique pourquoi les sensations le long de cette zone érogène ont été associées à l’éjaculation vaginale.

L’éjaculation masculine délivre le sperme au système reproductif féminin, et la procréation en dépend. Mais les scientifiques ne sont pas tout à fait sûrs de la fonction des glandes de Skene, qui sont également connues sous le nom de prostate féminine. Ils ne comprennent pas non plus la raison pour laquelle les femmes éjaculent.

De nombreuses études ont été réalisées pour déterminer si l’éjaculation vaginale est liée ou non au cycle menstruel ou à la grossesse, mais aucune n’a été prouvée. Cependant, certains chercheurs ont découvert que l’éjaculation vaginale pourrait fournir une sécrétion susceptible de protéger contre les infections urinaires. Ou même de contenir des composants antimicrobiens comme le zinc.

Toutes les femmes peuvent-elles éjaculer ?

Si l’on en croit la multitude de vidéos d’éjaculation féminine sur les sites pornographiques, il semble que oui. L’éjaculation féminine n’y est pourtant qu’un moyen de suggérer que les actrices qui « performent » sont en fait excitées. Grâce à la disponibilité de ces vidéos sur les sites pornographiques, l’éjaculation féminine s’est banalisée, et nombre de femmes pensent qu’elles en sont capables.

Pourtant, seulement 10 à 50 % des femmes ont une « éjaculation involontaire ». Comme nous ne savons pas comment cette expulsion est déclenchée, il est impossible de savoir pour l’instant si certaines femmes sont plus ou moins susceptibles d’en faire l’expérience.

Ainsi, malgré ce que le porno voudrait vous faire croire, toutes les personnes ayant un vagin ne peuvent pas ou ne veulent pas avoir d’éjaculation. Les chercheurs dans le domaine du sexe croient que la stimulation du point G augmente la probabilité de pouvoir éjaculer, et les coachs sexuels ont dit que cela pouvait s’apprendre.

Il est probable que la sensation qui précède l’éjaculation vaginale empêche les gens de relâcher leurs muscles et de laisser l’éjaculation se produire. On peut avoir l’impression de devoir faire pipi juste avant l’éjaculation vaginale, ce qui est lié à beaucoup de honte ou d’embarras chez les personnes qui ne veulent pas faire pipi sur leur partenaire.

Si vous n’avez jamais éjaculé mais que vous voulez essayer, cela ne peut certainement pas faire de mal. Au moins, vous aurez beaucoup de plaisir à profiter de la stimulation du point G, et si vous êtes capable d’éjaculer, cela pourrait vous exciter (ou exciter votre partenaire).

Mais aussi nouvelle que puisse paraître l’idée d’éjaculation féminine, souvenez-vous de ceci : aucune recherche n’a établi de lien entre l’éjaculation féminine et une meilleure sexualité. Votre plaisir au lit ne dépend certainement pas de votre capacité à éjaculer ou non.

Pour aller plus loin…

https://www.konenki.fr/etes-vous-une-personne-sapiosexuelle/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *