Konenki
Vous lisez

Les poils au menton après 45 ans, que doit-on faire ?

0
les poils au menton après 45 ans, que doit-on faire ?
Visage

Les poils au menton après 45 ans, que doit-on faire ?

Les poils au menton étaient jusque là un mythe ! On se souviendra toujours des grands-mères qui piquent ! Petites, on était obligées de les embrasser et ce n’était pas très agréable de sentir ces poils drus sur nos joues toutes roses.

A l’époque, on était à 10 000 lieues de se dire qu’un jour cela pouvait nous arriver avant même d’être grand-mère !

Personne ne nous avait dit que ces femmes n’étaient pas nées « barbues », mais qu’il s’agissait d’un effet du poids des ans.

Généralement lorsqu’on parle de ménopause, on pense bouffées de chaleur, prise de poids, humeur massacrante et a priori, nos poils se font plus rares. Et c’est tant mieux.

Mais les poils que nous perdons « en bas », eh bien nous pouvons les avoir ailleurs !

Les hommes de 50 ans en ont bien sur les oreilles, le nez et peut-être ailleurs ; pour nous c’est le menton !

Flashback de notre vieille tante qui nous embrassait comme du bon pain… C’est maintenant à notre tour !! 

La bonne surprise du matin

Il apparaît comme ça, un matin, il est insidieux, on ne le voit pas tout de suite mais on le sent bien !

Pas de panique, on l’enlève avec notre pince à épiler et il n’y paraîtra plus. Après tout, ce n’est qu’un poil, il n’y a pas de quoi appeler la famille en province !

Mais que nenni, il revient, le fourbe, et parfois pas tout seul… Alors le poil au menton, ça passe mal et évoque vraiment la vieillesse.

Il arrive parfois qu’il(s) se loge(nt) sur la poitrine, autour du mamelon, autour du nombril et dans le bas du dos.

Mais pourquoi avons-nous des poils au menton ?

Les facteurs génétiques et le changement hormonal (baisse puis arrêt de la production des œstrogènes et de la progestérone) provoqué par la ménopause sont en cause.

Cette hyperpilosité est souvent provoquée par un taux anormalement élevé d’hormones mâles, les androgènes.

Avoir 2 ou 3 poils par mois, on le gère mais il arrive que ces poils soient de plus en plus nombreux, on appelle cela l’hirsutisme.

Les femmes obèses sont plus à risque de souffrir d’hirsutisme. Tout simplement parce que les œstrogènes sécrétés sont transformés en androgènes dans le tissu graisseux.

Que faire de ces poils au menton ?

Surtout, quoiqu’il se passe, on ne rase pas ! 

Si cette nouvelle pilosité ne vous dérange pas, et s’il y en a peu, on optera pour la pince à épiler. 

Pour les poils pigmentés (foncés), on peut penser à l’épilation au laser.

Pour les poils blancs, blonds, on opte pour l’épilation électrique.

Si le nombre de poils est vraiment conséquent, on recommande toujours de faire un bilan hormonal auprès de son gynécologue. Ne rien prendre à la légère.

Donc pas de panique, vous n’êtes pas la seule à vivre ça, c’est normal, votre corps change, il faut l’accepter…mais c’est quand même bien pénible !

Pour aller plus loin…

https://www.konenki.fr/des-poils-blancs-au-pubis-oh-my-god-que-doit-on-faire/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *