Konenki
Vous lisez

Les envies compulsives de sucre, que faire pour les stopper ?

0
les envies compulsives de sure, que faire pour les stopper ?
Self Care

Les envies compulsives de sucre, que faire pour les stopper ?

Les envies féroces de sucre, on connaît toutes ça ! Elles arrivent à n’importe quel moment de la journée et nous y succombons souvent. Mais pas de complexe, il y a des raisons à ces nouveaux comportements alimentaires.

Pourquoi sommes-nous dingues du sucre ?

Le déclin des oestrogènes tend à augmenter la production de l’insuline, l’hormone de contrôle du glucose, ce qui a un impact sur le métabolisme global.

Lorsque le taux d’insuline augmente, le sucre est déplacé hors du sang vers les muscles et le foie. Cela se passe bien si votre corps a besoin de ces calories, mais la plupart du temps, ce n’est malheureusement pas le cas.

Un pain au chocolat au petit déjeuner, du chocolat en milieu de matinée et d’autres aliments sucrés au déjeuner peuvent obliger l’insuline à faire des heures sup’.

Ce flux d’insuline incessant va inviter davantage de cortisol, l’hormone du stress. Et lorsque le taux de cortisol est chroniquement élevé, une plus grande quantité de graisse corporelle est créée. Lorsque votre corps n’a pas besoin d’énergie à ce moment-là, il se met en mode de dépôt de graisse.

Le problème s’aggrave au fur et à mesure que la journée avance, car la ruée vers les croissants du matin ne vous donne de l’énergie que pendant quelques heures.

La gestion de l’insuline est essentielle pour garder le contrôle du sucre. Elle vous aidera à garder votre taille et un corps en meilleure santé. L’inefficacité du glucose et de l’insuline est liée à de nombreuses maladies chroniques, comme le diabète ou des maladies cardiaques.

Comment éviter le kilo que vous avez pris en une nuit ?

Le sport

Commencez par faire de l’exercice. Il a été démontré qu’une combinaison de musculation et de cardio permettait de mieux gérer la réponse à l’insuline et l’absorption du glucose par les muscles. 

Le chrome 

Si des nutriments comme le magnésium et le fer sont très en vogue en ce moment, il semble qu’ils pourraient être concurrencés par le chrome. Cet oligo-élément a récemment acquis une réputation en matière de contrôle de la glycémie et de perte de poids.

Dans quelle mesure ce nouveau statut est-il justifié et constitue-t-il la réponse à vos envies de sucre ?

On pense que le chrome renforce l’action de l’insuline et réduit l’insulinorésistance.  

D’après la professeure Anne-Marie Roussel, de l’université Joseph-Fourier de Grenoble, une insuline inefficace entraîne une augmentation de la lipogénèse et du stockage des lipides. On perd alors des protéines musculaires.

Mais, au contraire, si l’insuline fonctionne normalement, on maintient la synthèse des protéines et on préserve notre masse maigre. Le chrome accentue justement l’action de l’insuline. 

Où peut-on trouver du chrome ?

On trouve du chrome principalement dans le foie, les épices, le jaune d’œuf, les champignons, les fruits de mer, le thé noir et la levure de bière, mais à des doses infimes donc insuffisantes pour notre équilibre.

En période de préménopause, si on a de la graisse abdominale ou un surpoids important, il est possible que l’on ait un réel déficit en chrome. Une résistance à l’insuline accentue votre tendance à accumuler les graisses.

La prise de compléments alimentaires peut être un geste intéressant, efficace et utile. Il faut toutefois faire attention à votre dosage. Le mieux est de consulter votre médecin traitant pour qu’il fasse des analyses de votre taux de chrome afin d’ajuster votre dose journalière.

Mais pas de fausses idées, le chrome en tant que tel ne fait pas maigrir, il vous évitera simplement de sauter sur tous les aliments sucrés.

Pour aller plus loin…

https://www.konenki.fr/les-recettes-yummy-des-kiffeuses-nos-pancakes-yogi-light/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *