Konenki
Vous lisez

Le kundalini yoga, le yoga du sexe et bien plus…

0
Le Kundalini Yoga, le yoga du sexe
Forme

Le kundalini yoga, le yoga du sexe et bien plus…

Le kundalini yoga restait pour moi un mystère. Cela faisait quelques mois que j’entendais parler de cette pratique, un yoga puissant selon mes lectures. J’ai vu qu’il était considéré à la fois comme le yoga originel, et comme le yoga du sexe.

Forcément, ça a suscité ma curiosité, je m’inscris donc à mon premier cours.

Il est 19h30, me voilà arrivée au milieu d’une vingtaine de femmes assises en tailleur. Certaines se parlent, d’autres ont les yeux fermés et se concentrent.

L’ambiance

Je sens un climat d’excitation, d’impatience.

Une partie de ces femmes sont habillées en blanc, portent un foulard sur la tête, et d’autres sont simplement vêtues. Première impression : il n’y a pas de diktat de la tenue parfaite.

Je m’installe sur mon tapis, sur lequel est posée une couverture et un coussin. Je pense immédiatement à la détente, au bien-être. 

La prof arrive, nous salue non pas avec un bonjour mais avec un grand Satnam. Elle nous explique longuement ce qu’est ce yoga qui agit sur l’énergie vitale, appelée Kundalini.

Elle favoriserait les énergies créatives sur le plan physique en renforçant le système immunitaire et en stimulant les systèmes d’auto-guérison. Sur le plan psychologique, la Kundalini fournirait des techniques pour se régénérer mentalement, chasser son stress, se recentrer et se pacifier émotionnellement.

Sur le plan physiologique, elle agirait sur la chimie du sang, le système nerveux et endocrinien et sur les fonctions cérébrales.

Pour le moment, je n’entends pas parler de sexe.

Début du cours

Au bout de 15 minutes, le cours débute vraiment. Nous sommes toutes en position du lotus, les mains en prière placées sur le plexus. On inspire, on ferme ses yeux au 3ème œil* (technique de médiation) et nous chantons sur l’expiration. On fait cela plusieurs fois.

Ne connaissant pas les chants, je me sens un peu exclue. J’ouvre un œil pour voir ce qui se passe, tout le monde est au diapason sauf moi ! Je me demande ce que je fais là, si je ne suis pas dans une secte. Je ris bêtement, puis un énorme fou rire me prend. Impossible de m’arrêter. J’avoue que j’étais un peu gênée, j’étais bien sûr la seule à être dans cet état. 

Et là, le dur commence, on fait des séries appelées kriyas, utilisant le souffle, le rythme et les postures dynamiques. 

Par rapport à d’autres yogas, les postures sont plus simples mais nécessitent néanmoins du souffle ! Toute la technique est basée sur la respiration. La prof nous demande de bloquer et de serrer Mula Bandha ! C’est quoi ce Mula bandha ?? Elle nous explique que c’est le chakra racine, le premier chakra (mouvement) qui se trouve à la base de la colonne vertébrale au périnée. On doit donc tout contracter en bloquant sa respiration.

Le chakra est en lien avec la force de vie, avec lénergie vitale, il est le siège de la Kundalini. 

C’est en elle que se trouvent les instincts vitaux (la survie, l’énergie sexuelle, le rapport aux choses matérielles et concrètes), le côté animal de l’homme, mais aussi son équilibre physique et psychique. Enfin on me parle de sexe ! 

La conclusion de ce cours

Après 2h de cours, on boit un verre toutes ensemble. Je m’excuse pour mon fou rire, la prof me dit que pour une première fois c’est normal, certaines femmes pleurent, tellement ce yoga peut s’avérer puissant pour elles.

Résultat : je viens de passer 2h où vraiment, je n’ai pensé à rien. Je me suis sentie tellement bien que cela m’a donné l’envie d’y retourner malgré mes premiers ressentis. Cela fait maintenant un an que je le pratique, je me sens beaucoup mieux, alignée, je me tiens droite, je suis plus tonique. Sexuellement cette technique de méditation et cette contraction « Mula Bandha » m’apportent une complétude, une autre dimension dans mes nuits câlines.

Pour aller plus loin…

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.