Konenki
Vous lisez

Le changement de sexualité de Caroline à 50 ans

0
Caroline a changé de sexualité à 50 ans
Vos histoires

Le changement de sexualité de Caroline à 50 ans

Le changement de sexualité de Caroline à 50 ans n’a pas été simple. Elle a bien voulu nous raconter son histoire…

La crise de la cinquantaine est une crise du changement, une crise existentielle ou émotionnelle. Mais est-ce aussi une « crise » sexuelle ?

Changer d’orientation sexuelle, c’est ce qui s’est passé pour Caroline.

A l’aube de ses 50 ans, cette femme divorcée avec 2 enfants à la maison a fait la rencontre de Jeanne, 40 ans. Elle a tenu à nous faire partager son expérience de vie.

Caroline est une femme de caractère, vive, séduisante, qui travaille beaucoup. Une super maman, divorcée avec perte et fracas depuis une quinzaine d’années.

Des rencontres tumultueuses

Depuis sa séparation, Caroline a rencontré des hommes avec qui elle a vécu des histoires plus ou moins longues et plus ou moins solides. Sa dernière en date a duré 2 ans, avec Guillaume, 55 ans, un bel homme, affable mais peu fiable.

Après cette relation décevante, Caroline a tout remis en question. Dans son travail mais aussi dans ses relations humaines. Une envie de changer, de se sentir mieux.

Elle a eu besoin de trouver des réponses, de se réaligner, de prendre du temps avant d’envisager une nouvelle relation.

Sa première rencontre avec Jeanne

Quelques années avant cette introspection et ses désillusions amoureuses, Caroline a rencontré Jeanne dans son travail. Jeanne est une femme enjouée, pleine d’assurance et homosexuelle. Les deux femmes discutaient très souvent ensemble. A chaque fois Caroline se sentait perturbée, intriguée en voyant sa collaboratrice. Elle ne savait pas pourquoi, ne parvenait pas à s’expliquer ce qui se passait en elle. Ou plutôt, se refusait d’imaginer quoi que ce soit.

Puis Jeanne a changé de travail et les deux femmes se sont perdues de vue durant plusieurs années.

Depuis, Caroline a également changé de profession mais n’a pas retrouvé le grand amour. Ses déceptions sentimentales l’ont abîmée, et sa relation avec les hommes en a été ternie.

Les retrouvailles

C’est lors d’une soirée que Caroline est tombée par hasard sur Jeanne et que sa vie a entièrement changé.

Elles ont échangé un premier baiser dans une voiture, le baiser venait de Caroline.

Quand elle est rentrée chez elle, elle était totalement déstabilisée, même si elle l’avait envisagé quelques années plus tôt, et l’avait enfoui depuis longtemps. Elle s’est demandé si c’était un fantasme ou de la curiosité, puis ça lui a paru évident.

Elle n’était pas tombée amoureuse d’une femme mais d’une personne de 10 ans de moins qu’elle.

Leurs premiers échanges sexuels n’ont pas été faciles. Caroline a eu du mal à s’adapter à ce changement physique, à se lâcher. Ça a pris un peu de temps mais pour Caroline, Jeanne avait transformé sa vie, elle était désormais amoureuse et pouvait enfin avoir confiance en l’autre.

Elles ont décidé de vivre pleinement leur nouvelle relation, se sont installées ensemble. Pour les deux femmes, c’était limpide, simple, fluide.

Caroline n’a même pas eu à affronter le regard des autres, elle a juste accepté son propre regard.

A bientôt 50 ans, elle n’a pas eu envie de se cacher, n’a eu aucun mal à en parler à sa famille car cet amour était très fort. Ses enfants ont peu réagi à l’annonce du nouveau bonheur de leur maman, ils ont mis quelques mois à s’adapter et aujourd’hui Jeanne est devenue leur confidente privilégiée.

La maman et la sœur de Caroline ont bien accueilli cette nouvelle, un peu surprises au début, mais très vite cette relation est devenue évidente. Voir sa fille ou sa sœur enfin heureuse était inestimable.

Mais tout n’a pas été simple, Caroline a perdu quelques ami(e)s qui l’ont jugée, n’ont pas compris ce « choix » ! Pour eux, c’était un beau gâchis, elle ne rentrait sans doute pas dans les cases !

Elle a été scrutée, critiquée… Mais à 50 ans, la maturité l’a rendue plus solide et le seul choix que Caroline a pu faire dans cette histoire, ce sont ses propre amis.

Aujourd’hui, elle est heureuse, amoureuse d’une femme plus jeune qu’elle, qui comprend quand elle n’a pas envie de faire l’amour, qui ne se sent obligée de rien pour faire plaisir. Ensemble elles abordent tous les sujets, Caroline est en préménopause et n’a aucune gêne à parler de cette étape à Jeanne.

Pour elle, être avec une femme est une évidence, et même si elle devait se séparer de Jeanne, elle ne pourrait plus jamais être avec un homme.

https://www.konenki.fr/premenopausee-sans-enfant/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *