Konenki
Vous lisez

Le relâchement de la peau après 50 ans

0
le relachement de la peau après 50 ans
Visage, Newsletter

Le relâchement de la peau après 50 ans

Le relâchement de la peau, les rides sont un véritable problème pour la plupart des femmes de + 50 ans.

Oscar Wilde disait « Avec l’âge vient la sagesse… »  mais j’ai aussi une citation moins populaire que la précédente et qui est loin d’être aussi positive : « Avec l’âge viennent… les rides, et la peau flasque aussi ».

La gravité a un impact sur la peau car la structure sous-jacente de la peau se fragilise. Lorsque nous vieillissons, notre peau, comme l’ensemble des cellules de notre corps, se renouvelle beaucoup plus lentement. Les facteurs extérieurs (soleil, tabac…) influent également, ainsi que la génétique. Que faut-il faire ? Avons-nous des solutions ?

Le Dr Séverine Lafaye, dermatologue, répond à nos questions

Que se passe-t-il au niveau de notre peau après 50 ans ? Et pourquoi ?

Vous allez avoir une altération des fibres élastiques et des fibres de collagène de votre derme. Les facteurs extérieurs vont aggraver votre vieillissement cutané comme les UV, la pollution et la cigarette. Et puis, les facteurs génétiquement programmés naturels qui vont être présents et s’accentuer après 50 ans, au moment de la ménopause avec des modifications fonctionnelles et hormonales.

Dans une peau jeune, les fibres de collagène et d’élastine sont bien organisées en un tissu de soutien efficace. Comme un matelas bien ferme et puis, avec le temps, ces fibres de collagène vont s’altérer. Le matelas va un peu s’affaisser. Les rides et ridules s’installent, la peau est moins éclatante. Le relâchement cutané est également lié à un glissement des tissus graisseux. Il va tirer vers le bas, dans le sens de la gravité.

Vous pouvez avoir cela également au niveau de votre corps et de l’ensemble de votre peau et de vos muqueuses.

Est-ce que ce relâchement est dû à la préménopause/ménopause ou tout simplement au vieillissement naturel ?

Vous allez avoir un relâchement qui peut survenir avant la préménopause du fait des facteurs génétiques (il n’y a pas d’égalité entre les individus à ce niveau) et des facteurs extérieurs (soleil, tabac, hygiène de vie, stress…).

Mais évidemment, au moment de la ménopause, vous avez une modification du profil hormonal avec une diminution des œstrogènes, au profit des androgènes et de ce fait, des altérations physiologiques et une aggravation du processus. Votre peau va être plus sèche, vous allez devoir modifier vos choix de cosmétiques. Prendre des choses plus adaptées, plus riches qui vont utiliser des techniques qui vont booster, stimuler les fibroblastes pour relancer finalement cette synthèse collagénique.

Que pouvons-nous faire pour combattre ce relâchement ?

Utiliser le laser

Avec le temps, les cellules vont avoir tendance à s’endormir et devenir plus paresseuses. L’idée est de relancer les processus dynamiques de la peau avec des lasers qui chauffent et stimulent les fibroblastes. Ceux-ci vont se remettre à synthétiser des fibres de bonne qualité, de collagène et d’élastine pour créer un matelas de bonne qualité.

Les fibroblastes sont des cellules qui se trouvent dans le derme. Ils permettent de synthétiser tout un tas de molécules qui maintiennent notre matelas cutané en bon état. En les stimulant, on maintient la tonicité de notre peau.

Le lumière pulsée, les lasers fractionnés, les ultrasons focalisés sont autant de techniques appropriées pour lutter contre les signes du temps. Ces techniques sont à refaire régulièrement pour maintenir ces cellules réveillées et actives. C’est un processus qui chauffe et qui permet aux fibroblastes d’être tout le temps stimulés afin de continuer à synthétiser autant que ce qu’ils faisaient avant.

L’acide hyaluronique

Vous pouvez aussi vouloir combler vos rides avec des injections d’acide hyaluronique (produit résorbable que nous avons tous en grande quantité et qui s’en va avec le temps). L’acide hyaluronique étant hygrocopique, il se charge en eau et réhydrate votre peau de l’intérieur même après s’être résorbé. On redonne un aspect pumpy et reposé à la peau. Ces injections sont à faire tous les ans.

Des cosmétiques adaptés

Vous pouvez vous aider aussi grâce aux cosmétiques adaptés. Le Pro-Xylane, la vitamine A, la vitamine C sont des principes actifs utiles dans les crèmes que vous appliquerez. Celles-ci sont surtout là pour la prévention.

Comment se déroule une séance ?

Nous faisons un diagnostic de votre peau. On vous interroge sur vos antécédents médicaux, les traitements que vous prenez, savoir s’il y a des choses sur lesquelles nous pouvons influer.

Nous voyons ce qui vous dérange et nous vous proposons ce qui vous correspond au mieux.

Pour les 30-45 ans, on vous suggérera plutôt des lumières pulsées (IPL : 3 séances en 1 mois d’intervalle). Cela va relancer la qualité de la peau. Des études sont sorties : sur 2 500 personnes qui faisaient de l’IPL régulièrement, leur peau était bien plus belle à 40 ans qu’à 35 ans.

Si votre peau est plus abîmée, que vos rides sont plus marquées, on va utiliser des lasers ablatifs, fractionnés ou non. Si vous avez une peau plus parcheminée, là nous faisons un laser plus puissant à la clinique, avec des résultats spectaculaires et qui tiennent dans le temps.

Pour le relâchement de la peau, les rides, les ridules, nous faisons des ultrasons focalisés. Là, on va chauffer très profondément jusqu’au SMAS, c’est-à-dire le système musclo aponévrotique. Vous allez donc créer des petits points d’accroche avec l’effet de chauffe, et cela va remettre la peau en tension. Attention, on ne fait pas un lift mais on remet quand même très nettement la peau en tension, notamment l’ovale du visage.

Qu’est-ce qui se relâche le plus vite ?

Il n’y a pas de règle, cela dépend des gens. Pour certaines personnes ce sera le ventre, les bras, le visage mais ce que nous regardons le plus, c’est notre visage.

Tout dépend aussi si vous êtes sportive. Dans ce cas, votre relâchement sera retardé puisque qu’il n’y a pas que le derme mais aussi les muscles.

Donc, si vous entretenez un renforcement musculaire associé et bien finalement vous allez avoir un relâchement cutané au niveau du corps plus lent.

Les sécheresses vaginales

Pour les muqueuses, nous avons des techniques pour les femmes ménopausées qui ont un problème de sécheresse vaginale et qui ont moins de rapports sexuels de ce fait. On fait aujourd’hui du laser gynécologique. Ce sont des lasers fractionnés comme ceux que l’on utilise pour rebooster, repulper le visage. On fait la même chose au niveau vaginal. Cela recrée une trophicité adaptée, une souplesse retrouvée, une hydratation qui revient un peu comme avant.

Vous vous sentirez mieux dans votre corps et vous pourrez reprendre vos rapports sexuels. Le fait de reprendre, de recontracter, d’utiliser les muscles, etc , tout ça va entretenir votre sexualité, c’est gagnant-gagnant.

Ce n’est pas une fatalité, il faut s’en occuper.

Donc tout est possible au niveau du corps, du visage et des muqueuses.

Pour les muqueuses, cela date d’il y a quelques années, les gynécologues connaissent bien cette solution. Certains dermatologues laséristes en font, cela commence à se répandre.

La séance coûte 350 euros.

Le traitement hormonal de la ménopause aide-t-il au relâchement de la peau ?

Il va aider un petit peu mais il faut qu’il soit instauré par un gynécologue pour prendre en compte les antécédents de la patiente (cancer du sein par exemple). On ne va pas forcément prescrire un traitement hormonal substitutif à n’importe qui.

S’il n’y a pas de contre-indications, bien sûr que cela va être un apport puisque vous allez remettre à niveau le quota d’œstrogènes et ces derniers font que la trophicité de la peau est plus jolie, plus hydratée et moins sèche donc moins relâchée.

N’hésitez pas à consulter votre gynécologue pour un traitement hormonal substitutif adapté.

Quelles sont les solutions pour contrer ce relâchement ou cette peau flasque ?

Le sport ! On en revient toujours à des choses très simples. Je conseille toujours à mes patientes de garder une activité physique. Faire du gainage tous les soirs, 1 minute devant, 1 minute de chaque côté, ou 30 secondes si vous débutez, c’est déjà énorme ! Si vous faites cela pendant 1 mois, vous verrez la différence, votre peau sera beaucoup moins flasque car soutenue par un tissu musculaire qui va être plus présent.

Il est possible de revenir en arrière au niveau de notre tonicité. C’est une bonne nouvelle !

Et si les tissus sont un peu trop distendus, là on peut avoir recours aux ultrasons focalisés et à tous ces principes de chauffe qui vont relancer la synthèse collagénique.

Comment retendre la peau du visage naturellement ?

Tous les lasers dont je vous ai parlés, notamment le laser fractionné, vont remettre la peau en tension, comme un drap que l’on tendrait entre 2 poteaux. Une bande de néo-collagène va s’installer sous la peau et elle restera dans le temps.

Et les massages,  kobido, yoga du visage ?

Ca va rentrer davantage dans un processus de relaxation qui est tout à fait bon pour le corps et pour l’esprit. Le fait de masser détend tous ces muscles qui se contractent avec les soucis. Vous aurez un visage plus reposé, plus détendu, comme après une sieste. Dans ce sens-là, c’est une bonne idée.

Quelle est la meilleure crème pour le corps, pour le visage ?

Avant toute chose, les 3 choses importantes à faire pour le visage :

  • le protéger du soleil. Il accentue les signes du temps, donc toujours mettre un écran solaire quand vous êtes exposé aux UV. Evitez tout ce qui est coups de soleil, brûlures bien sûr pour diminuer aussi les risques de cancer, mélanomes.
  • Bien nettoyer sa peau, se démaquiller.
  • L’hydrater avec une crème à base de Vitamine C en termes d’antioxydants (matin ou soir). Si vous voulez lisser, vous pouvez mettre des crèmes à base de vitamine A, de rétinoïdes. Ca lissera un petit peu, pas de miracle non plus, il s’agit de prévention.

Si vous voulez booster en profondeur, il y a les crèmes à base de Pro-Xylane, ou ce genre de molécules, qui ont des vertus pour redensifier en profondeur. Ca reste léger, rien à voir avec les lasers, vous vous en doutez. En entretien, c’est pas mal d’utiliser ce genre de crèmes.

Il est important d’utiliser ces gestes de manière quotidienne, ce sont des gestes plaisir.

Pour le corps, il n’y a pas de crème révolutionnaire, on peut garder les mêmes profils actifs comme le Pro-Xylane.

Que faire contre le cou et le décolleté qui fripent ?

Cela s’appelle une héliodermie, ce sont les dommages liés au temps, au soleil. Au tout début, vous pouvez faire de l’IPL (de la lumière pulsée). C’est l’idéal quand ça commence à se voir, que les couleurs sont irrégulières, que la peau est déshydratée.

Ca va homogénéiser la couleur de la peau.

Lorsque la peau commence vraiment à froisser, vous pouvez faire des lasers fractionnés ablatifs ou non-ablatifs. A ce moment-là, la chauffe est plus profonde. Vous serez marquée pendant une petite semaine contrairement aux IPL.

Quelques crèmes pour le décolleté et le cou viennent de sortir et fonctionnent très bien.

On peut également faire des injections d’acide hyaluronique.

Pour l’ovale du visage, des ultrasons focalisés.

L’alimentation aide-t-elle à garder notre tonicité ?

Bien sûr, une alimentation saine et équilibrée va faire en sorte que tout sera meilleur pour votre corps. Idem pour votre microbiote intestinal, votre microbiome cutané. Vous aurez moins d’imperfections.

Que faire contre le double-menton ?

S’il est modéré et débutant, vous pouvez faire des ultrasons focalisés parce qu’il y a une petite fonte graisseuse qui se créée.

Lorsqu’il est un peu plus présent, on fait de la cryolipolyse.

S’il est trop important, là ça sera du ressort de la chirurgie esthétique.

Que faire avec le soleil ? Doit-on mettre des crèmes avec SPF ?

Ca dépend. Pour certaines personnes, c’est impératif. Je parle des personnes qui font un melasma, c’est ce qu’on appelle le masque de grossesse. Ce sont des tâches qui viennent sur le visage, qui peuvent être provoquées par notre système hormonal, par exemple.

Pour ces personnes, il faut impérativement mettre des crèmes écran 50 tous les matins. Et même une crème qui filtre la lumière bleue des écrans d’ordinateur car ça va accentuer les taches, même en l’absence d’exposition solaire.

Pour les autres personnes, la majorité, on va dire que les crèmes avec un SPF 30 est un vrai plus.

Pour aller au soleil, on met de la 50 sans se poser de questions. Cela n’empêchera pas de bronzer, on en met toutes les 2 h et tout ira bien.

On ne s’expose pas entre 12 et 16 h. Pour les personnes qui ont un teint hâlé, on peut mettre de la 30.

https://www.konenki.fr/videos-comment-muscler-ses-bras-apres-45-ans/