Konenki
Vous lisez

Carrière des femmes après 45 ans : prenez enfin le pouvoir !

0
Moi

Carrière des femmes après 45 ans : prenez enfin le pouvoir !

Carrière des femmes : on ose enfin être ambitieuse

Soyez la boss, devenez « ambitchious » !

Osez réagir, répondre et déployer votre puissance au travail. Ça ne dépend que de vous. Voici ce que vous devez savoir pour rêver et oser plus fort.

C’est encore arrivé ! Quelqu’un ( sûrement un homme d’ailleurs) vous a interrompue lors d’une réunion. C’est du vécu non ? Impossible d’en placer une et de finir votre présentation. Il y a pire, par exemple, on vient de vous voler votre idée. Et voici que le collègue en parle devant tout le monde et bien sur sans vous accorder le moindre crédit. Enfin, il y a le fameux mais classique « mansplanning ». Vous savez, quand un homme vous explique avec un ton condescendant un truc que vous maîtrisez…

Trop souvent, les femmes veulent être des « good girls »…

Pourquoi, malgré tous les efforts et les progrès déjà accomplis, sommes-nous encore toutes confrontées à de telles situations ?  Pourquoi aujourd’hui encore, il n’est pas rare de constater des différences dans le chemin de la carrière des femmes et des hommes. Des occasions manquées, des évitements du côté des femmes qui auraient pu ouvrir de grandes opportunités. Comme dirait Sheryl Sandberg « don’t leave before you leave ».

Ce n’est pas surprenant. Des études ont montré que les femmes font face à une double contrainte lorsqu’elles s’expriment au travail. Elles sont soit écartées par les interruptions et le doute, soit perçues comme trop agressives. Les hommes, lorsqu’ils disent la même chose ou font la même chose, ne font face à aucun de ces obstacles.

On a encore peur d’être caractérisées « peau de vache », « castratrice », « dictatrice ». Terrifiées à l’idée de ne plus être appréciées, dès qu’on sort du rôle de princesse silencieuse et arrangeante. On dira d’un homme qu’il est déterminé, qu’il a une vision, qu’il a son caractère mais quel talent ! Là où une femme sera classée « bitch » très vite.  

Les 5 points essentiels pour la carrière des femmes à appliquer au quotidien au bureau

Si vous voulez déployer vos ailes et ne plus craindre le regard des autres, il faut se préparer.

1. Trouvez votre titre, votre argument de vente

Mon métier de journaliste m’a appris l’importance de la « titraille » de l’article et de la nécessité de dégager l’essence de l’article. Adoptez les méthodes de rédaction du journaliste écrivant son article. Définissez votre titre et mettez en avant le point principal, votre argument de vente, ce qui attirera l’attention. Soyez claire, utilisez le moins de mots possible, soyez tranchante ! Allez à l’essentiel.

Pour finir, n’hésitez pas à demander aux autres leur avis, personne ne vous considérera comme autoritaire, « chassez le doute » !

2. Soyez très claire sur ce que vous voulez atteindre 

Vous avez une présentation à faire ou une réunion importante sur un sujet qui vous tient à coeur. Avant la présentation, ne restez pas dans le flou. Avant d’entrer dans la salle de réunion, vous devez avoir une idée très claire de l’objectif à atteindre. Qu’est-ce que j’attends de cette réunion ? L’objectif à atteindre est votre boussole, ne partez pas en réunion sans elle. 

Maintenant que vous avez en tête la destination, impossible de vous mettre des bâtons dans les roues. On essaye de vous interrompre, de vous déstabiliser ? Restez droite dans vos bottes et concentrée sur votre but.

3. Prenez le crédit et ne le lâchez pas ! 

Aux US on appelle le « Broprating », l’habitude très courante que certains (encore une fois, en général, un homme) ont de s’approprier les idées d’un ou d’une autre. Nous avons le devoir de ne plus laisser cela passer.

Vous pouvez le remercier et lui dire que vous aimeriez ajouter quelques éléments qui vous sont venus à l’esprit depuis que vous lui en avez parlé pour la première fois. 

N’hésitez pas après cela à le confronter en privé.

4. Entraînez-vous à prendre la parole chaque fois que vous le pouvez

La confiance en soi et les compétences de leadership des femmes sont considérablement renforcées lorsqu’elles ont davantage d’occasions de s’engager et de participer. Votre carrière dépend aussi de votre réseau et des actions que vous allez entreprendre autour. N’ayez pas peur de vous impliquer, de vous exprimer, de parler au nom de ceux qui ne le peuvent pas. La confiance que vous allez en retirer vous aidera aussi au travail.

5. Ne commencez pas par du négatif

Par exemple, ne commencez jamais votre commentaire ou votre question par : « C’est peut-être une question stupide, mais… ». Quand vous commencez par une déclaration comme celle-là, vous jetez déjà le doute sur vous-même. Faites attention aux comparaisons. Vous pouvez vous comparer aux autres pour avancer et vous évaluer. https://www.konenki.fr/unfuck-yourself-now/

Pour aller plus loin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *