Konenki
Vous lisez

Andropause : ce que les hommes nous cachent…

0
andropause, ce que les hommes nous cachent
Préménopause / Ménopause

Andropause : ce que les hommes nous cachent…

Encore un tabou, encore plus énorme que la ménopause, l’andropause !

Nous sommes souvent moquées à cause de nos symptômes : sautes d’humeur, bouffées de chaleur, etc. Or, les maux masculins équivalents existent, et on n’y touche pas, on n’en parle jamais !

On estime qu’environ 50 % des hommes de plus de 50 ans présentent des symptômes d’andropause. Cela varie d’une personne à l’autre, puisque certains peuvent garder un taux élevé de testostérone toute leur vie.

Essayons de comprendre ce qui se passe chez l’homme lors de cette période

L’andropause est un phénomène à la fois physiologique et psychologique qui peut affecter les hommes sur plusieurs plans. Cela se produit habituellement après le cap de la cinquantaine. On désigne parfois ce phénomène par le terme déficit androgénique chez l’homme vieillissantPendant longtemps, on a cru que seul le vieillissement normal était responsable de cette baisse hormonale ; de nos jours, on croit plutôt qu’il pourrait résulter d’un ensemble de facteurs.

Lorsque les taux de testostérone baissent en deçà d’un certain niveau, l’homme peut commencer à en ressentir les effets. Contrairement à la ménopause, l’andropause ne résulte pas de l’arrêt de la production d’hormones, mais plutôt d’une diminution progressive. Il faut savoir que ce ne sont pas tous les hommes qui seront affectés par des symptômes en lien avec le manque de testostérone, bien que cette baisse fasse partie du cours normal des choses.

La testostérone

La testostérone est l’hormone qui donne les caractéristiques masculines typiques : voix grave, masse musculaire, système pileux du corps et du visage.

À partir de 30 ans, le taux de testostérone de l’homme baisse d’environ 10% par décennie, et la quantité d’hormone qui continue à être fabriquée pourrait ne pas avoir la même efficacité à cause de l’augmentation de production d’une autre hormone appelée SBHG. Chez certains hommes, la baisse de testostérone se traduit par un état appelé andropause, qui se manifeste par un ensemble de symptômes :

  • désir sexuel moindre 
  • érections difficiles, ou moins fortes qu’avant 
  • manque d’énergie 
  • dépression 
  • irritabilité et humeur changeante 
  • perte de force ou de masse musculaire 
  • augmentation des graisses corporelles
  • bouffées de chaleur 
  • perte de la pilosité
  • gynécomastie (développement anormal des seins)

Vous l’aurez compris, nous ne sommes pas les seules à subir les désagréments de l’âge, chez les femmes c’est beaucoup plus brutal que chez les hommes, d’où l’incompréhension de la plupart de nos partenaires. Mais à nous aussi de comprendre que la baisse de la puissance sexuelle et de la libido est considérée comme un symptôme majeur car c’est là que les hommes sont le plus perturbés dans l’image qu’ils ont d’eux-mêmes.

On en parle, on les rassure et on partage nos petits problèmes. La complicité reste la clé de voûte d’une relation saine.

Pour aller plus loin…

https://www.konenki.fr/on-a-ecoute-le-podcast-choc-de-michelle-obama/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *